?

Log in

No account? Create an account

Previous Entry | Next Entry

Prompts

 Je n'ai ni été très efficace, ni très productive, mais j'ai quand même réussit à pondre des réponses pour quelques uns des prompts reçus la dernière fois. 
flo_nelja , je n'ai encore rien écrit mais c'est parce que j'attend d'avoir relu au moins un récit de Sherlock Holmes histoire de me réhabituer au style.


Donc :


Bazinga !
fandom : The Big Bang Theory
personnages : Sheldon, Léonard
prompt : Bazinga, par hitto_sama 

À vrai dire Léonard aurait presque pu s'y attendre. Il y a un ordre naturel qu'on ne dérange pas en toute impunité et il a bien vu depuis le début que les tentatives de Sheldon pour maîtriser ce concept étranger à sa vision du monde qu'est l’humour étaient clairement contre-nature… Et ça, ça ne pardonne pas.
La rencontre de Sheldon et de la comédie est clairement une violation de l'ordre des choses, et tel un Prométhée qui aurait par erreur ramené la flamme aux hommes parce que sa tunique à pris feu, Léonard subit à présent le châtiment inique décrété par un pouvoir supérieur. Le Comédien avait raison : tout ça n'est qu’une blague géante.
À présent il est 4h du matin, il est enfoncé jusqu'aux aisselles dans une mer de balles multicolores, et derrière lui jailli Sheldon tel un diable (très maigre mais néanmoins doté d'un pouvoir de nuisance tout à fait disproportionné avec sa masse corporelle réelle) hors de sa boîte.
"Bazinga !"
Les balles voltigent dans tous les sens tandis qu'il s'élance pour essayer de le chopper et que telle une baleine blanche humaine mutante (les métaphores qui empirent progressivement sont un sûr signe d'épuisement mental) Sheldon replonge. Et réapparaît plus loin.
"Bazinga !"
Ouais. Une blague géante… tragique la blague.



Un temps à ne pas mettre un démon dehors
fandom : De Bons présages
personnages : Aziraphale, Crowley
prompt : 30cm de neige, par hitto_sama 
note : toute ressemblance avec le parc St James en cas de forte neige n'est ni fortuite ni accidentelle.

"C'est pas humain comme temps !" pesta Crowley tout en observant un pélican engager un combat à mort avec une mouette pour la possession d'un quignon de pain. Le lac de St James's Park avait presque entièrement gelé et tous les volatiles avaient trouvé refuge dans la seule zone d'eau encore libre, créant une surpopulation temporaire et moultes conflits inter-espèce.
Aziraphale lança un second morceau de pain qui sépara instantanément les belligérants et haussa un sourcil.
"Etant donné que tu n'es pas humain très cher, j'ai du mal à voir comment cela peut constituer un problème. A vrai dire je me disais justement que ce genre de temps était des plus profitable à ton camp…"
Le démon haussa les épaules et jeta un oeil maussade sur l'agent secret frigorifié qui pataugeait dans trente centimètres de neige de l'autre côté du lac (là où se tenaient les deux compères, cette même épaisseur était mystérieusement réduite à quelques centimètres). Un paquet de neige se détacha d'une branche et tomba sur la tête du pauvre homme.
" Les affinités du patron sont plutôt pour la chaleur tu sais… Et puis la neige est mauvaise pour mes chaussures !"
Aziraphale approuva sagement sans chercher à le contredire (ni faire remarquer qu'il suffisait d'un petit miracle pour régler ce problème), distribua le pain restant à l'amas quémandeur de canards et de poules d'eau assemblés à leurs pieds et tapota le dos du démon avec une compassion toute angélique.
"Bien sûr, bien sûr. Que dis-tu d'un détour au Ritz pour prendre quelque chose de chaud ?
- Bon, d'accord," concéda Crowley avec toute la mauvaise foi du démon peu disposé à admettre avoir momentanément oublié qu'il pouvait décider de ne pas ressentir le froid. "Mais c'est seulement parce que tu insistes…"


Arithmétique
fandom : Docteur Who
personnages : Le Docteur, un compagnon (ou compagne)
prompt : 1+1=3, par hitto_sama 
note : j'ai hésité à mettre une compagne spécifique, puis je me suis dit que quelques soient les incarnations certaines choses ne changent pas et que plus ou moins tous les compagnons sont probablement passés par là un jour ou l'autre.

« Docteur, ne vous moquez pas de moi…
- Jamais de la vie !
- 1 et 1 ne font pas 3, Docteur.
- Hé bien… En fait ça dépend de certaines particularités… mais si. Trois. Tout à fait.
- Ce sont des mathématiques ! Je ne suis peut-être pas un foudre scientifique comme vous, mais même moi je sais que ça ne peut pas être possible. 1+1 = 2 et sur Terre le soleil se couche à l’ouest, c’est comme ça et ça ne peut pas être autrement !
- Hum, vous avez bien fait de préciser sur Terre. Et vous avez raisons, 1+1 = 2. Mais ça ne veut pas dire que 1 et 1 ne puisse pas aussi donner 3 dans certains cas.
- Mais ce n’est pas possible. Je veux dire… C’est…
- C’est ça votre problème à vous les humains, vous n’y mettez pas de bonne volonté. Si vous voulez que 1 et 1 fassent 3, ça demande un peu d’ouverture d’esprit vous savez !
- Mais c’est des maths ! C’est la base, je veux dire, qu’on diverge sur le nombre de couleurs dans l’arc-en-ciel ou que les Xétolniens puissent vivre dans le vide total, ok, d’accord. Mais là c’est des maths, c’est pas une question d’ouverture d’esprit !
- C’est à cause de ce genre de préjugés que la Terre reste une boule de boue attardée. Vous avez des qualités, certes, mais vous refusez parfois de telles évidences…
- … Docteur ? Si ça ne vous gêne pas je vais aller m’étendre quelques minutes et essayer d’oublier cette conversation. »


---



Baby You Can Ride My TARDIS
fandom : Docteur Who
personnages : Le Docteur, Rose Tyler, Jack Harkness
prompt : déréglage du système de camouflage du TARDIS et résultat horrible, par prune_bo 

”“Quoi, quoi ? Quoi ?”
L'air fébrile, les cheveux encore plus en bataille qu'à l'accoutumée le Docteur fait le tour du TARDIS en courant, une fois, deux fois.
“QUOI ?!
- Docteur ?
- Silence Rose Tyler, je réfléchis !”
D'un air chagriné mais néanmoins concentré le Docteur gratouille du bout de l'ongle la peinture de l'une des portières, examine une roue et met la tête sous le capot avant de s'engouffrer de nouveau dans le vaisseau. Par la porte ouverte Rose et Jack peuvent le voir plonger jusqu'à la taille dans un panneau dégorgeant de câbles, et des bribes de marmonnements protestant "que le système Caméléon ne marchait pourtant pas", que c'est "impossible" et que "ce doit être le coupleur de tripolarité dimensionnel" leur parviennent.
Jack hausse les épaules, appuie un poing sur sa taille avec un déhanchement avantageux et contemple d'un regard amusé la limousine rose à paillettes (roses également) posée en travers d'un trottoir de Las Vegas.
“Bon, je suppose que ça devait arriver un jour ou l'autre...
- Ho, je ne sais pas”, murmure Rose en faisant le tour de l'objet du délit. “J'aime assez en fait.”
Des tréfonds du TARDIS monte un râle de désapprobation, une vitre teintée s'abaisse et laisse passer la tête ébouriffée du Docteur, lunettes de travers sur le nez, tournevis sonique en main.
“Je ne suis pas surpris. Tu as des goûts déplorables, Rose Tyler. Et vous Capitaine, arrêtez de rigoler et venez vous rendre utile, il faut impérativement qu'on retourne à Londres dans les années 50. On ne peut pas laisser ce pauvre vaisseau dans un tel état. Aller, hop !”


 

Latest Month

November 2017
S M T W T F S
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Tags

Powered by LiveJournal.com
Designed by Tiffany Chow