?

Log in

No account? Create an account

Previous Entry | Next Entry

Domaines - cross-over Sandman/Harry Potter

Hier soir j'ai soudain eu une imprévue poussée d'inspiration sur la série de crossovers Harry Potter/Sandman que j'avais entamée il y a un certain temps.

L'ensemble s'appelle désormais Domaines et compte deux entrées supplémentaires. Il y en aura en tout sept, une pour chaque Eternel.

Entrées précédentes :

Desire : Assouvissement

Fandom : Sandman, Harry Potter

Persos : Desire, Albus/Gellert

Longeur : 336

 

Aux yeux de Desire toutes les histoires d'amour se ressemblent, toutes les passions qui meuvent et écartèlent les êtres vivants ont la même finalité, la même issue, le même mobile : elle/lui-même. 

Se nourrir, se reproduire… Ceux-là sont communs à toutes les espèces. Posséder, servir, être libres… Toutes les races vont et viennent, menées par des désirs qu'elles tentent d'assouvir, qui sont au final tous semblables. Tous aussi insignifiants.

Mais cela ne l'empêche pas d'y prêter attention, de se couler comme un souffle dans le creuset des potions d'amours, d'être dans chacune des étoiles que les centaures contemplent nuit après nuit. Desire ne juge pas, ne prend d'autre parti que le sien propre. Mais parfois aussi il/elle s'intéresse, frôle de ses doigts de feu la peau des amants enlacés, les épaules du maître des potions penché sur son oeuvre, joue distraitement avec un vieux zippo d'argent gravé de sibyllins reptiles, oublié depuis longtemps au fond d'une boîte. Parfois, par-dessus l'épaule du vieil homme, il/elle contemple les lettres pâlies, jadis écrites par une main aimée. 

 

Les humains ne sont pas les derniers à désirer. Mais ils ont aussi cette étrange capacité à se refuser ce qu'ils désirent, à le faire passer de pulsion à aspiration. Ils ont la capacité de se mentir et d'ignorer la nature de ce qu'ils veulent réellement, le souffle qui les pousse ou les accompagne jour après jour.

C'est pour cela que Desire à ce que l'on pourrait qualifier de vague affection pour le vieil homme, peut-être. Qu'il se tienne dans la salle immense, face au danger, ou avec il/elle, le regard plongé dans les reflets sans fond du miroir de Rised, il sait exactement ce qu'il désire et ne peut s'autoriser à obtenir. 

Et parce que Desire n'a pas réellement besoin de l'assouvissement pour être et pour posséder, il/elle se tient parfois à ses côtés et contemple dans le reflet évanescent les corps de deux jeunes hommes qui se fondent l'un en l'autre, un matin de printemps il y a si longtemps.  


---

Delirium : Biens endommagés

Fandom : Sandman, Harry Potter

Persos : Delirium, Bellatrix

Longeur : 360

 

Brisé, brisé, brisé

Delirium chantonne pour elle-même, resserre ses bras autour de son maigre torse.

"Je crois que je me suis pERdu," confit-elle d'une voix vacillante à sa voisine. "Je sais plus trop bien pourquoi je suis ici. Peut-être que je SUIvais un POIsson… Il y a de l'eau là, nOn ? Tout autour… Mais elle est froide, froide, froide… Je ne cROIs pas que mon poisson puisse vivre dedans…

- Si j'avais un poisson, le boufferais," rauque la femme qui se balance sur elle-même à l'autre extrémité du maigre lit. "'prendrais des forces, pour leur montrer. Fidèle je suis, fidèle, je l'ai toujours été. Sa plus fidèle servante, oh ouiiiii…" sa voix se perd dans un changement brutal de tessiture.

"Tu as des SUpers longs cheveux," fait soudain remarquer Delirium à propos de rien. "Moi les MieNS ils poussent pas vraiment comMe je veux…" Elle fait surgir des lianes violettes du bout des doigts, qui s'effacent dès qu'elle cesse de les toucher. "IL fait FRoid. Ce n'est pas SEUlement l'Eau comme Grande Soeur. C'est comme un GLAglaçon dans la bouche… Ou peut-être un PEtit ver qui creUse dedans. Qui MAnge tou-out. J'Ai oublié..."

Entre les mèches sombres collées par la crasse apparaît un oeil écarquillé, fiévreux et la femme tend une main comme une serre.

"De la magie," gémit-elle. "Tu peux… Comment ?" 

Elle éclate d'un rire qui se transforme en sanglot, comme autant de cloches brisées grinçant et dissonant les unes contre les autres. "Ho, hoHoooo… dénudée, arrachée parce que j'étais fidèle. Même s'il n'est plus, à lui, toujours, toujours… Je les tuerais, comme des chiens, comme des sang-de-bourbe qui ne méritent que le couteau. Oui… oui…" 

Elle geint et se roule de nouveau sur elle-même.

"T'inQUiètes pas," rassure Del d'une voix fluette. "Au pIrE Ma Grande Soeur viendra et tu ne SeRAs plus dEdanS. Même si je SAIs pas trop Où tu vas après… Y'a que Grande Soeur qui sait ça… Mais tu sais, C'est pas très gentil de tUEr les chiens. J'en AI un tu sais, de cHien. Il s'appelle Barnabé. Mais je cROis que je l'ai perdu. Toi aussi tu as pERdu un truc, dis ?"


Je pense que ça vaut la peine de je les reposte sur une communauté HP, mais je n'ai aucune idée de laquelle, y'a a tellement... ^^
 

Comments

( 4 comments — Leave a comment )
harry_poppins
Oct. 25th, 2009 11:28 am (UTC)
Hmmmm! J'aime beaucoup la première, avec Désire. Chais pas, ça doit avoir un rapport avec mon point faible pour les histoires où Albus évoque son ratage amoureux. C'est tellement triste et émouvant. Snirf.
flo_nelja
Oct. 25th, 2009 09:03 pm (UTC)
Oh, j'aime beaucoup comment tu écris Delirium, et elle n'est pas facile !!
jainas
Oct. 25th, 2009 09:42 pm (UTC)
Merci.
C'était mon premier essaie avec Delirium, mais en fait j'ai trouvé très facile de l'écrire. Je pense que ce serait plus difficile de tenir un scénario en longueur, parce qu'elle peine à garder son attention sur les choses, mais pour des drabbles elle vient très facilement.
Je me suis quand même abstenue de mettre de l'arc-en-ciel dans ses répliques, mais je suis sûre qu'elle et Bellatrix auraient beaucoup à se dire... ^^
soleil_ambrien
Jun. 29th, 2011 03:49 pm (UTC)
Je suis d'accord avec Flo, tu écris vraiment bien Delirium ! <3 C'est ma préférée des Eternels avec Death, en plus...

Celle sur Desire est triste, mais très poétique.
( 4 comments — Leave a comment )

Latest Month

August 2017
S M T W T F S
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Tags

Powered by LiveJournal.com
Designed by Tiffany Chow