?

Log in

No account? Create an account

Previous Entry | Next Entry

Les arbres à drabble c'est trop cool

L'arbre à drabbles de drakys m'a vu très productifve et j'ajoute donc trois quatre fandoms à ma master list ainsi qu'un pairing jusque là inédit. (qui est la faute de shakeskp parce que j'ai lâchement profité de l'arbre à drabble pour commencer à jouer avec sa demande dans le meme cool -lequel est encore et toujours ouvert.). Je me suis aussi amusé à faire des histoires qui se suivaient plus ou moins d'un drabble à l'autre, du moins pour le DCU.

Nous avons donc :



Batman :

Jamais
Jamais est un bien grand mot, mais en l’occurrence il est adapté : Dick n’a nullement l’intention de confronter Bruce.
Quoi qu’il y ait entre eux, les regards, le désir peut-être, la loyauté indéfectible, ce n’est rien face à la Mission, à la chauve-souris dans la tête de Bruce. Commencer cette conversation là ne serait que s’exposer à un rejet qu’il n’est pas sûr de pouvoir supporter, alors il ne dit rien, il répond quand Batman appelle, il se bat à ses côtés, il tient le rôle du fils obéissant, il essaie d’être à la hauteur de ce que Bruce demande et non de ce qu’il veut.
Ça ne l’empêche pas de désirer.



Le lapin
Sans lui ce n’est pas drôle, pas drôle du tout.
Les oisillons ont beau faire de leur mieux ils ne sont pas à la hauteur, ho no-on, pas du tout. Et puis ils ont peur de lui. Il faut dire qu’il a fait de la bouillie de rouge-gorge, hum ? Et ils ont beau essayer de le cacher ses petits oiseaux, il sait bien qu’ils n’oublient pas.
Robin n’a que le temps de plonger à l’abri avant l’explosion d’un dentier mécanique tandis que le bleu-gorge libère les otages.
Il l’insulte en ne se montrant pas…
« Batou, puisque c’est comme ça je fais sauter la mairie ! »
Ca lui apprendra à ne pas répondre aux invitations du Joker.

---

Le sang des sbires fait de jolies fleurs sur le pavé tandis que le Joker gambade vers le cadeau-détonnateur. Nightwing est avec les otages, trop loin pour pouvoir intervenir et il sait d’expérience que Robin n’a pas l’autorisation de l’affronter seul à seul – Batou est devenu prudent avec ses oisillons, pauvre chou. Le Joker arrête un batarang avec le corps du dernier sbire encore sur pied – ho, on dirait que la vie des gens dans la mairie est plus importante pour le rouge-gorge que la sienne - quand soudain une forme noire s’abat entre lui et le détonateur.
« Batou ! Toi ici ? Je jure, ce n’est pas c’que tu penses ! Ils ne sont rien pour moi, personne ne peut te remplacer. »

---

« Je suis humain Batou, quand j’ai vu que tu venais pas je me suis dit que peut-être… peut-être tu m’avais abandonné…»
Le Joker essuie quelques larmes de crocodile et danse hors de porté tout en dégainant un fusil à eau au réservoir rempli d’acide. « J’ai simplement voulu me venger… Mais tu sais qu’il n’y a que toi n’est-ce pas ? Je ne laisserais jamais personne d’autre que toi me ramener à Arkham, tu le sais ça ? Dis-moi que tu le sais ! Et maintenant que tu es revenu je jure que tout c’que je f’rais, ce s’ra seulement pour toi. » Il agite un mini-détonateur sorti de nul part. « Comme faire sauter la mairie. »



Des problèmes potentiels de l'ornithologie
Ils sont humains, simplement humains, il le sait ! Mais ça n'en rend pas moins les Bats dix fois plus terrifiant que n'importe quel méchant.
C'est cette manière qu’a Batman de rôder dans les ombres même quand il n'y a pas d'ombres et de surgir brusquement derrière vous, c'est la Voix... Même Nightwing qui est sinon plutôt cool peut être vraiment flippant quand il s'y met. Et c'est sans parler d’Oracle ou pire, de Batgirl, qui est totalement capable de tuer un type juste avec son petit doigt.
Kon est dans la merde. Mais qu’est-ce qui lui a pris de vouloir sortir avec Robin ?

---

Devenir plus que coéquipiers plairait bien à Conner.
Sous ses dehors de parfait petit rouge-gorge aussi génial que létal avec un balai dans le cul, Tim a un sens de l’humour pince-sans rire et occasionnellement vicieux, un – rare – sourire à chavirer les cœurs. Même sa tendance à la paranoïa (certes généralement justifiée), la cape de secrets et de retenue qu’il drape autour de lui et le fait que Batman soit son mentor ne parviennent pas à le détourner de l’idée.
Cela dit la perspective de la torture à la Kryptonite et/ou de la réaction de Tim y parviennent avec une efficacité remarquable.

---

« Quand je pense que je t'ai éduqué...
- Tu ne m'a pas vraiment éduqué Dick.
- Oui mais quand même, j'ai une responsabilité morale. C'est sûrement de ma faute si mon petit Robin se met à fantasmer sur un Supes !"
Tim lui jette un regard indéchiffrable qui signifie qu'il n'est pas totalement certain que Dick plaisante et ce dernier tente de lui ébouriffer les cheveux en guise de diversion.
« Tu sais Tim, il va falloir que Conner et moi ayons une petite discussion en privé.
- Quoi ? Dick, je t’interdis d’essayer de terroriser mon potentiel futur petit copain ! »



La sagesse de la rue
“ Avec des modèles pareils, faut pas t'étonner qu'ils grandissent dingues... Non je veux dire, regarde, ils les prennent presque au berceau, ils leur font suivre un entraînement digne de la legion étrangère, ils leurs filent une paire de collants et hop ! dans la rue à combattre le crime. C’est pas une enfance, j’te l’dit.
Et puis Batman, il les trouve où ses mioches, hein ? Y’en a un qui disparaît, hop, il en sort un aut’ de sa manche. Je comprend pas que le commissaire Gordon laisse faire ça, qu’il accepte de bosser avec ce fêlé.”

---



FMA :

L'école buissonnière
« Toi là, oui, toi avec le manteau rouge ! Je peux savoir ce que tu fais dehors à cette heure-ci ?
- Comment ça ce que je fais dehors ?
- A ton âge tu devrais être en cours non ?
- A mon âge ? Je-
- Petit comme t’es tu dois dans la classe de Mr Ledroit. Aller gamin, je te ramène et que ça saute !
- QUI EST TELLEMENT PETIT QU’ON CROIRAIT QU’IL EST EN CLASSE DE MATERNELLE, HEIN ?
- Grand frère non !
- Rhaaarg…
- Je suis désolé monsieur l’officier, veuillez excuser non frère, il est un peu susceptible au sujet de sa taille… »

Pulsion de violence
“A priori rien n'interdit de lui briser quelques côtes, non ? Je veux dire, il sera encore en vie, il pourra parfaitement servir pour le sacrifice, toussa…
- Je ne crois pas que Père apprécie, Envy.
- Je ne vois vraiment pas le problème, ça lui rabattra un peu son caquet au Fulmetal-minus…
- Moi j’ai pas le droit de le manger. Je me suis fait gronder très fort la dernière fois que j’ai essayé…
- M’en parle pas... Mais moi ce serait tout à fait différent…
- Envy.
- Bon, et des doigts ? Je peux lui casser quelques doigts ? »

---



Le Trône de Fer :

Nature humaine
L'adoration des foules, Tyrion ne l'aura jamais.
Il n'est qu'un demi-homme, laid et difforme, le rameau pourri d'une branche qui a donné deux fleurs aussi magnifiques que Jaime et Cersei. Et peu importe qu’entre eux trois il soit le seul à se soucier un tant soit peu de la misère du petit peuple, peu importe que son frère et sa sœur soient chacun à leur façon des régicides, que l’adultère ou l’inceste ne les arrêtent pas plus que l’infanticide. Aux yeux de tous c’est lui le monstre, l’engeance maudite.
Telle est la nature humaine, qui ne voit que les apparences.


L'hiver est là
"Ils étaient humains.
- Et à présent ils ne le sont plus. Ils sont morts et quoi qu'il reste, quoique ce soit (il désigne les corps mutilés au sol, avec leur raideur glaciale et leurs yeux bleus), ce ne sont plus nos frères.
- Je sais, mais...
-Nous sommes la Garde de Nuit, petit, sans nous le Mur tombe. Oublie ce que tu étais avant, les rites aux morts de tes Dieux, quels qu’ils aient été. La seule chose qui compte c’est tenir le Mur et cela nous ne pouvons le faire si nos morts se relèvent contre nous. Va chercher l’huile et les torches.
- Je… À vos ordres. »

---



Empowered : (sur lequel j'ai fais une fiche de présentation là)


Retraite stratégique
On interfère pas dans une discussion de couple, surtout quand celle-çi va forcément dégénérer en engeulade qui se réglera en baise frénétique sur le premier meuble disponible. Ninjette bat prudemment en retraite et referme la porte de la chambre derrière elle.
La réserve d’alcool au plus bas (faut dire que c’est la troisième « discussion de couple » cette semaine), ne lui laisse qu’une solution : retraite stratégique vers le bar le plus proche.
« Hé, femelle ninja ! Je t’interdis de partir comme ça ! Me laisse pas ! »
Ninjette hésite, puis fait demi-tour pour attraper la ceinture de bondage dans laquelle est enfermé le Seigneur-Démon-Violeur-de-Mondes. Ce serait vraiment trop cruel de le laisser subir ça.


Home sweet Home
Vite vite !
La petite araignée jette un œil à droite, un à gauche, puis se laisse tomber du haut de la boite à images et porter par un courant d’air bienvenu. Elle atterrit sur un objet noir et anguleux, plein de petits recoins, parfait pour s’installer une fois que sa toile sera terminée.
« QUI VA LÀ ? QUI OSE DÉRANGER LE SEIGNEUR-DÉMON-VIOLEUR DE MONDES PENDANT LES FEUX DE L’AMOUR ? MONTREZ-VOUS, FÉLONS ET SUBISSEZ MON COUROUX ! »
Gasp ! L’araignée fait la morte et cherche à localiser l’origine de danger, en vain. Aucun deux pattes dans les environs, mais les cris continuent…
Peut-être va-t-elle trouver un autre endroit pour faire sa toile finalement.

---



Freaks' Squeele :

Eye of the Panda
« Je croyais que vous étiez amis ?
- Mais on est amis, se lamente Chance en allant et venant à grands pas dans les toilettes.
- Ha, répond Changelin. Mais alors pourquoi elle ne vous parle plus ?
Le rougissement charmant de la démonette manque de le faire défaillir et il s’évente discrètement tandis que Chance tortille des cheveux d’un air malheureux.
- Pour son anniversaire Ombre de Loup et moi on l’a emmenée à la ménagerie du Jardin des Plantes. Voir les petits pandas.
- Je croyais qu’elle détestait son prénom ?
- Mais ils sont tellement mignons ! Y’a pas de honte à s’appeler Xiao-Mei ! »

---



Dr House :
(Attention, spoiler Saison 6 ep 02)


Par amitié
Il lui manque.
James n'aurait pas cru pouvoir le dire un jour mais House lui manque terriblement. Plus d’embuscades à la sortie de la cafétéria ni d’intrusions dans son bureau, plus d’insultes aussi mordantes qu’inventives sur le monde, son intelligence, ou ses patients… Forman, Thirteen et Taub ont provisoirement rejoint d’autres services, le département Diagnostique est une salle fantôme aux meubles bâchés… et Gergory House lui manque.
Quand le Dr Nolan l’appelle, puis que plus tard il a finalement – enfin- House en ligne, le soulagement et l’inquiétude l’habitent à part égales.
Il n’a jamais rien fait d’aussi dur que de raccrocher le téléphone.

Comments

( 1 comment — Leave a comment )
alanachantelune
Oct. 22nd, 2009 08:16 am (UTC)
J'ai pas lu tous les drabbles, mais j'ai adoré celui sur Tyrion (attends-toi à être surprise à propos du personnage de Jaime dans les prochains volumes... hé, hé), et bien rit à la relation Kon/Tim.

Faut que je lise les autres, maintenant !
( 1 comment — Leave a comment )

Latest Month

November 2017
S M T W T F S
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Tags

Powered by LiveJournal.com
Designed by Tiffany Chow