?

Log in

No account? Create an account

Previous Entry | Next Entry

Parce qu'hitto_sama voulait qu'on écrive pour elle, j'ai laissé mon esprit vagabonder entre deux épisodes de One Piece et une correction de document indesign (fini, enfin !!!).
Ce qui en est sorti n'est ni long, ni spécialement brillant (voir pas brillant du tout), mais puisque je l'ai écrit pour elle, autant le poster non ?

Je lui ait donc emprunté son Tastumaki, arrangé à ma sauce parce que je ne me souvient plus trop de ses relations spécifiques avec Kakashi, et... ça roule. Plus ou moins.




Kakashi fixa longuement le parchemin, et le masque soigneusement remonté sur son visage juvénile ne dissimula pas grand chose de ce qu’il en pensait. Tatsumaki calla confortablement sa mâchoire sur son poing, et observa avec amusement l’oeil du gamin tandis qu’il parcourait de nouveau le texte. On pouvait dire ce qu’on voulait sur Kakashi, mais son élève était consciencieux. C’était toujours ça de pris.
« Alors ? »
Kakashi leva les yeux du rouleau avec l’expression qu’il prenait quand il pensait que son maître se moquait de lui, mais qu’il n’était pas tout à fait sûr. Il avait raison d’être méfiant. Tourmenter ses élèves était après tout notoirement fort haut sur la liste des choses à faire lorsqu’il s’ennuyait et qu’accompagner Jiraya-sama aux bains se révélait trop risqué.
« C’est… chiant. »
Tatsumaki se laissa aller en arrière avec un sourire figé. Kakashi savait faire preuve d’une indiscutable subtilité quand la situation le réclamait ou qu’il en avait envie, mais ces temps-ci ils n’entretenaient pas la meilleur des relations, et le jeune jounin ne prenait guère la peine de mâcher ses mots.
Tatsumaki l’aurait vertement remis à sa place s’il avait pensé que cela changerait quelque chose, mais la mort d’Obito était encore trop récente pour qu’une réprimande simplement verbale soit suffisante pour percer la carapace de colère et de culpabilité impuissante qui séparait Kakashi du reste du monde. Et comme lui rétamer la face lors d’un entraînement n’était pas non plus la solution, il laissait filer, en attendant le moment propice pour remettre son disciple sur les rails.
Avec un demi sourire, il attrapa l’un des  kunaïs rangés dans la poche d’arme fixée à sa cuisse droite et entreprit de se curer les ongle avec, sachant que cela irriterait son jeune élève. Kakashi avait une certaine obsession pour la netteté, et avait tendance à se focaliser ce genre détail, surtout venant de son sensei. C’était une faiblesse, mineure certes, mais une faiblesse malgré tout. S’il voulait progresser, Kakashi devait apprendre à faire abstraction des provocations les plus évidentes, et Tatsumaki se faisait un plaisir de lui rappeler à intervalles irréguliers.
« Mais encore ? »
« C’est… de la comptabilité. » Le jounin agita le rouleau comme si cela pouvait expliciter toute l’horreur de ce fait. Malheureusement pour lui il en fallait bien plus pour émouvoir son maître, et Tatsumaki se contenta d’un sourcil explicitement haussé.
« Et ? »
« Et ça n’a aucun rapport avec la mission, ni avec quoi que ce soit d’autre. C’est… des chiffres et des trucs. » Kakashi le fixa, et il pouvait presque voir les rouages fonctionner dans la cervelle de son élève.
Kakashi était brillant, on ne pouvait lui retirer cela, et il savait quand admettre son ignorance. Il savait aussi que Tatsumaki adorait avoir la haute main, et se charger des explications. D’où l’ouverture qui ne devrait tarder…
« Des… rapport d’investissements. Quel intérêt cela peut-il avoir pour des ninjas, maître ? » Il avait ajouté le dernier mot comme après réflexion, par pure formalité.
« L’argent n’est-il pas le nerf de la guerre ? »
« Oui, mais… »
« Tais-toi gamin, et jette un œil à ça. » De sa mains libre –celle qui ne tenait pas le kunaï-, il farfouilla dans un tiroir et en tira un second rouleau, bien plus replet que le premier, qu’il lança sans viser dans la direction approximative de son élève.
Le temps qu’il relève la tête, Kakashi était de retour à l’endroit exact où il s’était trouvé précédemment –les trois boules de papier chiffonné (et fossilisées) ayant manqué la poubelle un mois auparavant faisaient de bons points de repères- et était en train d’ouvrir le nouveau rouleau après avoir coincé l’autre sous son bras.
« C’est… Une fiche d’information ? Niveau S ?»
« Quelle perspicacité Kakashi-kun. »
Le jeune homme lui jeta un regard noir avant de se replonger dans la lecture, les sourcils légèrement froncé. Tatsumaki arrivait presque à distinguer la moue sérieuse et concentrée sous le masque.
« Les frères Seiji ? Du pays de la Terre ? Ca ne me dit rien. Ils ne sont pas dans le Bingo Book, n’est ce pas ? Et pourtant ils sont classifiés S… »
Tatsumaki secoua légèrement la tête.
« C’est parce qu’ils ne sont pas des ninjas. Cela ne me surprend pas que tu n’ais jamais entendu parler d’eux à vrai dire. »
Kakashi coula une nouvelle œillade dans sa direction.
« Pas des ninjas ? »
« Et le fait qu’il soient originaires de la Terre n’a strictement aucune influence. Retient le bien, si tu es amené à traiter avec eux, tu peux être certain de leur impartialité. »
Cette fois-ci Kakashi ne répondit pas, se contenta de plisser les yeux, et se remit à parcourir le parchemin, comme s’il espérait le lire plus vite que Tatsumaki n’expliquerait oralement de quoi il retournait.
« On peut dire que les frères Seiji sont la sixième puissance du continent, après les Cinq Pays. » Il se leva, certain d’avoir finalement capté totalement l’attention de Kakashi. « Himura et Kageshia Seiji, trente deux ans, jumeaux. Ils sont à la tête du réseau bancaire qui maintient les Cinq pays en vie. C’est une affaire de famille qui remonte à l’époque du Second Hokage… Il n’existe pas d’estimation précise de leur fortune, mais d’après une source de confiance ils auraient de quoi s’acheter une petite nation si l’envie leur en prenait. Ils ne prennent pas partis, et prêtent à tout le monde- sous de sévères conditions, bien entendu. Ce sont les banquiers des Daimyos et des Kage. Si tu veux un exemple, dis toi que si Konoha à pu se permettre de reconstruire les postes fortifiés Sud et Ouest pour protéger la route de commerce de Kaga après la dernière Guerre Cachée, c’est grâce à leurs prêts… »
« Maintenant que vous le dites, j’avais déjà entendu leur nom, » marmonna Kakashi, le nez plongé dans le parchemin, « Je n’avais pas fait le lien… Ce sont eux qui financent une partie des recherches technologiques engagées par le pays des neige n’est-ce pas… Et… » Il releva la tête brutalement. « Combien Tsunade-sama leur doit- elle ? »


...
not to be continued, sauf en cas d'illumination fulgurante.

PS, je ne participe pas au concours, je l'ai juste écrit parce que tu as demandé et que j'en avais envie.

Latest Month

November 2017
S M T W T F S
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Tags

Powered by LiveJournal.com
Designed by Tiffany Chow