?

Log in

No account? Create an account

Previous Entry | Next Entry

Meme 5 acts - Ma liste !

Hop, ma fiche 5 acts, si jamais vous avez envie de m'écrire du pOrn (ou pas ! j'accepte aussi le PG !)
J'essaierai aussi de participer, mais sans garantie pour ce round.
 
5 Acts, c'est quoi?
C'est un échange de fics et d'arts organisé par MarryBlack, sur tous vos kinks préférés! Listez nous vos kinks, vos fandoms, recevez des oeuvres et offrez-en à vos petits camarades!

Les règles 1° Postez sur votre journal une liste de 5 (ou plus) de vos kinks préférés. Si vous voulez un peu d'inspiration, vous pouvez vous référer à cette liste. A la suite, les fandoms et personnages/couples sur lesquels vous voudriez lire.
Revenez ici donner un lien vers votre liste dans les commentaires, pour que je l'ajoute à la liste des participants.
3° Lisez les fiches des autres participants, choisissez un fandom et un kink (ou plusieurs) et écrivez leur un petit quelque chose!
Petites infos supplémentaires :
*Si vous voulez poster une fiche et ne pouvez/voulez pas écrire, pas de soucis, pareil si vous ne voulez participer que pour écrire, aucune obligation de "répondre" à un fill par un autre, on s'amuse juste…
*"Kink" est utilisé ici assez largement, aucune obligation de rating, sauf demande expresse du participant (lisez bien les fiches)
*Directement en rapport avec la ligne du dessous, n'hésitez pas à étoffer votre fiche s'il y a des trucs qui vous squickent vraiment, après tout on est là pour faire plaisir, et les kinks des uns ne sont pas forcément ceux des autres. (si vous n'êtes pas sûrs, demandez à la personne
*Les fills peuvent être postés directement dans les commentaires de la fiche, ou en lien vers n'importe quel site d'archive
*Dans tous les cas, merci de poster en sujet de votre commentaire un titre organisé de cette façon :
[fic/art] – Fandom – kink – rating – titre
*Le meme débutera le mercredi 18 juin et durera 3 semaines (à la louche hein, je suis moyen avec les dates), vous pouvez bien sûr vous inscrire une fois le meme commencé (et même poster des réponses après la fin, on est des dingues!)

Un petit mot général :
1) mes kinks sont solubles les uns dans les autres.
2) Les pairings que je précise ne sont qu’indicatifs, vous pouvez les ignorer et partir sur autre chose, ou les décliner en nuances de gen (même s’il y en a 50 ^^)
3) Si un de mes kinks vous donne une idée sur un fandom ou un pairing que je n’ai pas mis sur ma liste mais que vous savez que j’aime, n’hésitez pas.
 

KINKS :
- BDSM, option liens, bondage, menottes etc, mais aussi domination mentale, et...
- Gender themes (confusion des genres et tous les comportements qui sortent du moule, genderbending, androgynie, cross-dressing ou autres... J'ai un faible particulier pour les hommes qui portent des jupes (pas féminines, des jupes pour homme)
- First times
- Aliens (ou autres) made them do it
- Negociation de kinks ou de relation, consentement
 

FANDOMS:

- Batman : Bruce/Dick, Bruce/Clark, Clark/Lois
- Community : Troy/Abed, Le Doyen>Jeff, etc
- Dossiers Dresden : Harry & Murphy, Harry/Marcone
- Hannibal (TV) : Hannibal/Will
- Hunter X Hunter: Gon/Kirua, Leolio/Kurapika, Hizoka/Irumi…
- MCU : Coulson/Hawkeye, Bruce/qui tu veux, Fitz/Simmons (non exaustif)
- Les trois mousquetaires (livres ou BBC): Porthos/Aramis, Athos/D'Artagnan, Athos/Milady, Constance
- Person of Interest : John/Harold, Root/Shaw
- Temeraire : Laurence/tharkay, Gramby/Laurence/Tharkay
- Saga Vorkosigan : Aral/Cordelia, Miles/Ekaterine, Ivan/By
- Sherlock : Sherlock/John
- Star Trek : Jim/Spock, Jim/Spock/Uhura
- Le Trône de Fer : Jaime/Brienne, Jaime/Cercei, Oberyn/anyone
- welcome to nightvale : Carlo/Cecil
- White Collar : El/Peter/Neal
- X-men (plutôt les films) : Charles/Erik
 

Voilà !
 
Merci d'avance. <3
This entry was originally posted at http://jainas.dreamwidth.org/146083.html. Please comment there using OpenID.

Comments

( 25 comments — Leave a comment )
berylia
Jun. 20th, 2014 08:29 am (UTC)
Je vous déteste les gens, j'ai presque fini mes surveillances et mes médocs m'abrutissent un peu ce qui me rend peu productive...

Waaaaaaaaaaaaaant !
marryblack
Jun. 20th, 2014 08:33 am (UTC)
Tu sais, faire une fiche n'engage à rien... et peut-être ça t'inspirera, toussa...
berylia
Jun. 20th, 2014 04:12 pm (UTC)
Oui mais j'ai pas le temps de tout écrire et ça me rend triste !!!!!!!!!
jainas
Jun. 20th, 2014 06:36 pm (UTC)
En fait il faudrait que le bac dure plus longtemps, c'est ça ? :D
berylia
Jun. 20th, 2014 08:20 pm (UTC)
Exactement, là je viens juste de commencer ma fic POI et il me reste que 2 heures de surveillance !!!!!
chonaku55
Jun. 21st, 2014 06:02 am (UTC)
[fic] - DC- Superman, Batman- négociation - PG - question de confiance p 1
- Alors, cette fic est très bizarre, parce que je suis un peu passé à côté, je voulais écrire du porn avec des menottes en kryptonite, ensuite, je me suis dit que Batman ne ferait pas ça parce que ... il a un côté protecteur attentionné et il ne ferait jamais en sorte de confronter Clark avec quelque chose qui peut le tuer. Après, je me suis souvenu que Clark avait donné de la kryptonite à Bruce... et cela donne ceci -

Affirmer que Batman n’a confiance en personne n’est pas juste. Du moins, c’est simplifier drastiquement les choses d’une manière grossière et guère plus intelligente que de mettre des gens dans des cases. Oui, Bruce a confiance, en un nombre réduit de personne, sinon, Clark ne connaitrait ni son nom, ni son visage, d’ailleurs, aucun ne l’aurait jamais su. Batman sait bien effacer les traces et les preuves, pourtant l’information reste là, bien à l’abri dans leur crâne.
Clark a confiance en tous n’est pas exact non plus. Il donnerait tout pour que Luthor puisse se reprendre, mais quand il s’égare à se prétendre changer, il ne peut s’empêcher de voir une entourloupe à venir, le plus souvent à raison. Il en est de même d’autres ennemis, même s’il voudrait que tous aient la possibilité d’une seconde chance, voire d’une troisième. Avec des pouvoirs inimaginables, il sait bien qu’une erreur est si vite arrivée.

« C’est différent. » commence Bruce. « Il y a un gouffre entre exploser par erreur ta voiture et se servir d’une super-force pour tuer chaque personne que tu croises avec un maximum de sang. Ou un plan plus subtile avec un de tes pouvoirs. »
Le ton est sec et distant. Pendant une seconde, une demi-seconde, Clark se demande si Bruce a envisagé la chose. Il regarde ses mains et détourne le regard. Enfant, il avait du mal à supporter de tuer des bêtes, même pour se nourrir. Encore maintenant, ce n’est pas une tâche qu’il aimerait faire. Alors tuer des hommes...

« C’est vrai. Cependant, je pense qu’il est facile de s’égarer... »

Il s’arrête là, quand il se rend compte de l’énormité de ce qu’il vient de dire, du regard de Bruce sur lui, plus Batman qu’il y a deux minutes, de sa propre maladresse.
Il est une espèce d’entende tacite entre ceux qui savent. La situation toujours plus problématique de Gotham n’est pas un tabou en soi, mais chacun considère qu’il faut être prudent quand on l’évoque ou éviter de dire ce genre d’ineptie qui porte une charge de sens différente pour Bruce, plus que quiconque d’autres.

« Un de mes amis a été défiguré pour servir la justice, maintenant, il s’est reconverti dans le crime avec un problème de dédoublement de personnalité, un de mes ennemis a considéré que pour venger sa femme, il devait tuer, puis il s’est pratiquement tuer pour la rejoindre, un autre était un de mes anciens employés qui n’a trouvé aucun autre moyen pour parler à la femme de ses rêves que provoquer un contrôle mental sur sa personne. Sans parler des autres qui sont tout aussi atteint ou trop extrémistes pour reconsidérer leurs actions. »
Clark ne sait pas ce qui est le pire, le regard pesant ou les faits qui s’enchainent avec une pure froideur.

« Je pense que je sais une ou deux choses sur la facilité de s’égarer, Superman. » déclare finalement Batman.

« Je sais. C’est pour cela que tu as voulu une porte de sortie, au cas où nous irions du mauvais côté. »

Pendant un instant, la bouche de Bruce se crispe et Clark ne sait plus comment lire le visage de son ami.

« Si je ne t’aurais pas cru dans ton bon droit, je ne t’aurais jamais offert de kryptonite.
- Si je vous avais cru incapable de faire le bien ou si facilement instable, je ne vous aurais jamais rejoint. Et la Ligue n’aurait pas duré plus d’une semaine. »

Avec le ton utilisé, Clark comprends ‘ je serais devenu votre adversaire’.
chonaku55
Jun. 21st, 2014 06:03 am (UTC)
[fic] - DC- Superman, Batman- négociation - PG - question de confiance p 2

« Et tu nous as rejoints.
- Effectivement.
- Et si tu virais du mauvais côté, tu nous fais assez confiance pour t’arrêter. Est-ce que ce n’est pas une histoire des deux forces qui s’annulent ?
- Penses-y plutôt comme « si ce n’est pas vous, qui le fera ? » boy-scout.
- Tes ennemis seraient si heureux de te voir dans leur camp, détective ?
- Certains en seraient capables si cela signifie que je ne contrecarre plus leur plan. Ce qui ne vous laisse guère de choix en matière de porte de sortie.
- Et Robin, Nightwing, Batgirl, tu penses qu’ils te suivront ?
- Si je tourne autrement, sur qui compter pour prendre soin d’eux sinon vous ? Dans le cas où ils soient encore vivants. »

Pendant un instant, Clark reste silencieux.
« Je sais que tu as peur que leur mort risque de...
- Superman. Ce n’est pas un risque. C’est une certitude. » dit-il « S’il leur arrive quelque chose, il n’y a rien qui ne pourra m’arrêter, mis à part la règle. Rien. Et si jamais les circonstances s’y prêtent, cela ne suffira pas.
- Tu penses au Joker ?
- ... C’est probable, oui. » dit Bruce d’un air sombre. « Il est devenu plus violent avec le temps. Qui sait ce qu’il pourrait se produire. »

Pour Gotham ou pour toi, Bruce, dis-moi ? songe Clark. Ou alors, ce sont les membres de ta nouvelle famille qui t’inquiètent au point que tu songes que ta règle ne sera plus assez pour contenir ta rage ?

Ce sont des mots que Clark ne prononce pas. Connaitre les points sensibles de quelqu’un signifie aussi savoir quand ne pas y toucher, d’autant plus quand il s’agit de Bruce, masqué ou non. Sans craindre de réprimande, il pose une main sur l’épaule du justicier.

« Je suis persuadé que tout ira bien. Au pire, nous serons là. »

Il y a une expression indéchiffrable sur le visage de Bruce, un instant, comme deux émotions contraires, puis, finalement, un demi-sourire.

« Certains jours, je le crois aussi. » commence-il « D’autres, j’en suis persuadé. »

Le sourire que lui donne Clark est lumineux.

- sinon, ça se passe dans le DCAU, j'ai oublié de le préciser ^^"-

Edited at 2014-06-21 06:10 am (UTC)
jainas
Jun. 23rd, 2014 06:39 am (UTC)
Re: [fic] - DC- Superman, Batman- négociation - PG - question de confiance p 2
Merci beaucoup!

J'aime beaucoup cette discussion au coeur à coeur, parce que c'est rare que Bruce soit 100% honnête avec qui que ce soit... J'aime beaucoup cette lucidité réciroque et la discussion du pire des cas. Et outch à la référence de ce qu'il ferait en cas de mort d'un ou plusieurs de ses robins. C'est de la lucidité qui fait mal.

Quand aux menottes de Kryptonite, je ne sais pas, il pourrait n'y en avoir que très peu dan les menottes et Bruce est un homme avec un sens pratique bien ancré... et/ou parfois vindicatif, s'il estime que Clark a fait quelque chose qu'il ne fallait pas...
Il y a le soleil rouge sinon. (Comment ça, je tire trop fort sur la corde pour avoir une autre fic ? Je ne vois pas de quoi tu veux parler, je ne suis pas comme ça moi, voyons ! o:D)
chonaku55
Jun. 24th, 2014 06:30 am (UTC)
Re: [fic] - DC- Superman, Batman- négociation - PG - question de confiance p 2
Merci beaucoup de ton commentaire, je suis soulagée d'apprendre que tu as aimé. J'aime beaucoup la relation entre Superman et Batman, j'ai donc saisi l'occasion de l'écrire. Merci de me l'avoir donné.

Bien entendu pour les menottes avec un faible taux de kryptonite et le côté vindicatif de Bruce, je n'y avais pas pensé (ou plutôt, j'étais bloqué sur le don de la kryptonite par Clark, geste que je trouve assez fort)

Je devrais me renseigner sur le soleil rouge, donc pour t'écrire une fic ;) Je vais essayer de t'en faire une autre, promis !
jainas
Jun. 26th, 2014 09:10 am (UTC)
Re: [fic] - DC- Superman, Batman- négociation - PG - question de confiance p 2
Haha, je plaisantais pour l'autre fic, je serre déjà celle là contre mon petit cœur palpitant. :D

Le don de kryptonique est vraiment un des éléments forts de leur relation, c'est une preuve de confiance assez corsée, et je trouve ça intéressant qu'en retour la preuve de confiance absolue de Bruce soit de s'ouvrir un peu et de laisser voir ses peurs et ses pires scénarios à Clark.
chonaku55
Jun. 26th, 2014 09:16 am (UTC)
Re: [fic] - DC- Superman, Batman- négociation - PG - question de confiance p 2
... Je pense qu'on peut difficilement faire meilleur compliment. ^^"

Oui, j'adore l'idée du don de kryptonite, en général, j'adore les preuves de confiance aussi fortes, surtout dans une relation entre deux personnages au demeurant clairement opposés !
flo_nelja
Jul. 16th, 2014 03:06 pm (UTC)
[Fic] X-men Days of Future Past - Aliens made them do it - R - Le message - 1/6
C'était le point positif, pensa Wolverine en glissant discrètement le message dans la boîte aux lettres du Manoir Xavier : il comptait bien fuir avant qu'il soit découvert, et les laisser se débrouiller avec ça.

Mais le Professeur et Magneto - les vrais, pas les versions jeunes et bêtes - encore qu'ils pouvaient être bêtes aussi - avaient insisté.

"Pendant que Logan sera dans le passé," avait dit Xavier, "ne serait-il pas bon qu'il nous rappelle tout le temps que nous avons perdu ?"

Magneto avait eu un mince sourire. "Malheureusement, pour nous inciter à collaborer, il lui faudra acquérir auprès de nous un minimum de crédibilité. Qu'il perdra immédiatement s'il arrive en nous suggérant de coucher ensemble."

"Il faut certainement établir des priorités. Sauver Raven d'abord, et ensuite... tu es direct. J'ignore comment je l'aurais pris à l'époque. Probablement très mal."

"Oh, moi aussi. Nous étions stupides, c'est bien le principe." Wolverine avait commencé à se sentir presque embarrassé, et pourtant, il lui fallait chercher très loin dans son histoire pour se rappeler le sentiment en question. Bien sûr, il savait comment la relation entre le Professeur et Magneto avait... progressé ces derniers temps. Mais les entendre ricaner à leurs propres insinuations était presque pire que de sentir leurs odeurs se mêler.

"Il faudra utiliser les grands moyens." avait tranché Magneto. "Dis-nous que c'est vital, pour sauver les mutants. Cela devrait marcher."

Charles Xavier avait eu un sourire que Wolverine n'avait pu qualifier que d'espiègle. C'était quelque peu traumatisant. "Oh, ce ne sera pas totalement un mensonge."

Mais les choses étant ce qu'elles étaient, il n'était même plus certain que la première partie du plan - sauver Mystique - puisse être réalisée. Aussi, il était hors de question que Wolverine leur explique la seconde. S'ils revenaient vivants de leur confrontation, une lettre serait parfaite.

Ne pas voir leur expression serait un soulagement. Non, il ne regrettait pas du tout.

***


Vérifier son courrier, pensa Charles Xavier, était une des étapes nécessaires pour remettre sa vie en ordre. C'était certainement vrai dans le cas général. Mais certains messages risquaient plutôt de vous ramener vers le doute, le désespoir, voire les situations embarrassantes.

Etait-ce vrai ? Le message précédent de l'homme nommé Logan avait certainement été à prendre au sérieux. La plaisanterie n'avait pas été son mode de communication privilégié.

Un instant, Charles pensa : surtout, Erik ne doit pas savoir cela.

Puis, dans un moment de basse malice : bien sûr que si, il doit savoir. Pourquoi serais-je le seul à douter ? Pourquoi serais-je le seul à devoir penser à cette possibilité ?

Une vérification rapide avec Cerebro lui apprit qu'Erik n'avait pas reconstruit d'équivalent à son casque, même s'il s'y préparait certainement. Il put donc lui envoyer un rapide message psychique.

"Viens à l'Institut."

"Je pensais que tu n'entrerais plus dans ma tête, Charles."

Cela avait été un message. En toute bonne foi. Auquel on pouvait dire non. Charles n'avait plus l'intention d'utiliser des ordres psychiques. Pas en dehors des questions de vie ou de mort. Mais on ne pouvait pas compter sur Erik pour lui reconnaître cela.

"He bien, viens, pour que je puisse te parler en face. Toi et moi, nous avons un problème." répondit Charles avant de couper brutalement le contact.

C'était la pure vérité. Il n'avait pas envie de détailler.

***

flo_nelja
Jul. 16th, 2014 03:22 pm (UTC)
Re: [Fic] X-men Days of Future Past - Aliens made them do it - R - Le message - 2/6
"Je t'attendais." dit Charles, avec un soupir de soulagement. Il n'avait pas été certain qu'Erik viendrait.

"C'était donc vrai." murmura Erik. Puis, plus théâtralement, comme il savait si bien le faire. "Je suppose que je devrais te remercier pour ne pas avoir laissé le gouvernement faire de moi un cobaye, n'est-ce pas ?"

"Tu avais purgé par avance une peine pour un crime que tu n'avais pas commis." dit Charles, poussant son fauteuil roulant en direction d'Erik. Pour des raisons évidentes, il avait préféré que Hank ne soit pas là lors de leur rencontre. Il faudrait qu'il apprenne à s'en servir avec plus d'habilité. "Ce n'était que justice. Quelle est la chose vraie qui t'étonne tant ? Que je sois dans un fauteuil ?"

Erik ne répondit pas. C'était surprenant. Il avait toujours une réplique prête, en général accusatrice, qu'elle soit sincère ou pas. Charles, curieux, effleura son esprit, cherchant les pensées surperficielles. Il ne s'attendait pas au tourbillon de violence.

J'entendais ta voix, prisonnier sous le Pentagone. On dit que le confinement solitaire rend fou et c'est sans doute vrai. J'ai supplié, ne vois-tu pas que je suis injustement emprisonné ? Tu peux lire mon esprit, Charles ! Viens me chercher, ou au moins, parle-moi, pas juste ces moqueries, pas juste ces reproches, mais bien sûr, il y a une raison pour laquelle tu ne viens pas. As-tu simplement lu dans ma tête que je n'en valais pas la peine ?

Charles ne pensait pas avoir sursauté. peut-être tressailli. En tout cas, Erik avait compris.

"Ne regarde pas si tu n'es pas préparé à ce que tu peux trouver !" dit-il d'un ton menaçant - celui d'un homme acculé, remarqua Charles, un homme craignant de perdre le contrôle de son propre esprit à tout moment. Il n'avait pas confiance en lui. Pour être honnête, c'était réciproque.

Charles toussota. Probablement pour se donner une contenance. Pour ne pas trop penser à ce qu'il venait de découvrir. C'était le moins qu'il pouvait faire.

"J'ai une lettre à te montrer, puisque tu abordes justement ce sujet."

***


Erik fixait le carré de papier avec une remarquable intensité dans le ressentiment, qu'il réservait d'habitude uniquement à l'Humanité. S'il y avait eu même un peu de plomb ou d'autre métal dans l'encre, elle se serait recroquevillée sur elle-même rien que sur l'effet de ce regard.

"Pourquoi n'y a-t-il aucun détail ?" gronda-t-il. "Les détails sont importants ! Comment cet homme a-t-il pu ne pas nous laisser la raison pour laquelle c'est si important ? Et bien sûr, perdre sa mémoire aussitôt après, comme c'est pratique pour lui ! Il pourrait avoir menti ! Pour des raisons évidentes, il ne s'agit pas de concevoir un enfant, alors pourquoi ?"

Xavier tressaillit douloureusement à la dernière image mentale évoquée. Mais il devait reconnaître que c'était une excellente question.

Une maigre consolation était qu'Erik ne suspectait que Logan d'une sourde machination. Il n'avait pas pensé à mettre en cause la bonne foi de Charles.

A quel point puis-je être hypocrite, pensa Charles, de ressentir une amère déception devant sa réticence alors que j'éprouve exactement la même ? Puis, la question qu'il ne voulait pas se poser : pourquoi suis-je déçu ?

Charles devait se l'avouer, il avait voulu cela. Autrefois, alors qu'ils étaient amis, alors qu'il pouvait marcher. Ce n'était pas une obsession. Un désir bien moins lancinant que l'affection ou la rancoeur pouvaient l'être. Seulement quelques fantasmes nonchalants. Charles s'était dit que peut-être, un jour. Mais il avait craint que leur amitié - si précieuse - n'y résiste pas. Il est certain qu'il n'y a plus grand chose à briser maintenant, pensa-t-il avec un ricanement aigre. Et pourtant... non. Il ne le voulait plus. Pas sans l'intimité, l'affection, la confiance. Il était hors de question d'éprouver des sentiments ou même du désir envers quelqu'un qui l'avait trahi et avant tenté de tuer sa petite soeur.

Et puis, s'il l'avait voulu, montrer cette lettre sans être sûr de son contenu était presque de la coercion à soi seul.

flo_nelja
Jul. 16th, 2014 03:30 pm (UTC)
[Fic] X-men Days of Future Past - Aliens made them do it - R - Le message - 3/6
"Je ne vois pas. Cela doit être une mauvaise blague." se força-t-il à dire. Presque en même temps, Erik articula, avec une froideur qui cachait son embarras. "Nous ne savons même pas si la pénétration est nécessaire."

Charles éclata d'un rire tendu, nerveux. Erik fit de même.

"Tu y crois, donc ?" demanda Charles.

"Il a eu raison pour le reste, et il n'y a aucune raison de prendre le risque." répondit Erik, un peu moins durement.

Charles aurait pu protester - pour défendre l'idée de l'imposture qu'il venait d'avancer, à défaut d'autre chose. Mais il éprouvait, à l'idée que cette partie soit réglée, un soulagement qui le surprit. L'avis d'Erik, il semblait, était le seul point qui avait compté.

"Je suppose que pour être sûr, il faudrait être raisonnablement traditionnel." continuait d'exposer Erik. "Et aussi, apprécier cela un minimum, physiquement au moins."

"Alors," demanda Charles, "que veux-tu faire ?"

"En avoir vite fini, et toi ?"

C'était exactement ce qu'avait pensé Charles, pourtant il se sentit presque offensé. "Exactement pareil." Il ajouta. "Et pourtant, il nous faudra attendre un certain temps si je veux reprendre le serum de Hank et marcher à nouveau."

"Crois-tu que ta capacité à marcher soit vitale ?"

"Ma capacité à ressentir physiquement est assez fondamentale pour ce genre de situations, merci !"

Erik sembla confus. "Bien sûr. Je n'avais pas..."

"Pas pensé. J'ai remarqué." Charles était partagé entre l'impression que c'était à lui d'être modéré, et la colère, l'impression qu'il l'avait toujours été, qu'il est temps de changer. "Ne te sentirais-tu pas plus en sécurité si je ne pouvais pas entrer dans ta tête ? Avec ce casque, c'était à s'y tromper."

"Est-ce que je n'avais pas raison d'avoir peur de toi ?" explosa Erik. "Cela ne voulait pas dire que je voulais te voir sans tes pouvoirs. C'est une mutilation, ne comprends-tu pas ? Une bien pire que tes jambes !"

Charles regarda Erik droit dans les yeux. Il lui avait promis qu'il ne s'introduirait plus dans son esprit, mais après ce qui s'était passé, cette promesse ne comptait plus vraiment, ni même le dégoût qui l'avait suscitée. "Sais-tu bien ce qui pourrait t'arriver si tu me laisses entrer ? Si tu me laisses prendre mon plaisir dans ta tête plutôt que dans mon corps ?"

Erik avala sa salive, et Charles ressentit devant sa crainte un mélange de triomphe et de regret. A une époque, ils avaient confiance l'un dans l'autre. A une époque, cela n'aurait pas été une épreuve ; ils n'auraient pas été malheureux au point qu'être dans la tête l'un de l'autre ne puisse qu'aviver leur ressentiment et les rendre encore plus misérables.

"Mystique m'a donné à toi, après tout." conclut Erik, les dents serrées.

"Raven." corrigea Charles.

Erik eut un rire nerveux. "Est-ce ta seule objection ?"

"Je ne voulais pas dire..." Charles posa son doigt contre sa tempe. "Puis-je ?"

"Oui !"

Cela avait été si simple de connaître Erik quand Charles ne se sentait pas jugé par ses pensées.

Je t'admirais et même quand nous étions en désaccord je pensais être celui qui sacrifiait mes idéaux pour agir, comment as-tu pu faire cela, comment as-tu pu laisser tomber les mutants, comment as-tu pu ne pas être à la hauteur de mes sentiments ?

Et maintenant, est-ce que je peux encore avouer avoir voulu cela et le vouloir encore ? Et de cette façon ? Après tout, cela n'aurait jamais pu arriver autrement. Mais cette façon est humiliante. Et je ne sais même pas pourquoi.

Il est dans ma tête. Il peut faire de moi ce qu'il veut. Mais il m'a laissé partir la dernière fois, ce n'est pas cette fois qu'il va me détruire ? Si l'idée de ce qu'il peut faire était moins excitante... comment pourrais-je encore être attiré par quelqu'un qui n'a pas de pouvoirs mutants ?

Une image mentale imprévue - celle de Raven - commença à se former, et Charles coupa brutalement la communication.

Cette idée si simple - que les sentiments d'Erik étaient aussi complexes, aussi contradictoires, que ceux que Charles éprouvait pour lui - ne lui était jamais venue.
flo_nelja
Jul. 16th, 2014 03:34 pm (UTC)
[Fic] X-men Days of Future Past - Aliens made them do it - R - Le message - 4/6
"Je n'arrive pas à croire que tu as couché avec ma soeur." dit-il pour ne pas dire le reste.

"Je croyais que c'était clair." répondit Erik, d'un ton plaisant.

"Oui mais..." Charles décida de ne pas insister. "Je ne suis pas certain que ce soit la seule façon dont cela aurait pu arriver. Nous, je veux dire. En fait, j'avais eu l'espoir que cela aurait pu arriver sans que quelque chose nous force, parce que..." Il ne pouvait pas dire tout ce qu'il pensait. "J'ai pu communiquer, d'une certaine façon, avec le Charles Xavier du futur. Il t'aimait beaucoup, sais-tu ?"

Charles n'avait pas l'intention de le blesser, même s'il en ressentait parfois l'envie. Il ne souhaitait pas détailler à quel point ses sentiments à lui étaient complexes. Il espérait qu'Erik puisse devenir moins cruel en étant moins malheureux - quel espoir peut-on avoir qui ne soit pas en l'humanité ? Mais il savait bien qu'il utilisait ce qu'Erik avait été, ce qu'il pouvait être, comme une excuse, pour justifier l'attirance intellectuelle et émotionnelle qu'il éprouvait pour lui, encore maintenant. Pour lui pardonner sans vraiment le faire.

"Allons-y. Maintenant." Même si Charles n'avait pas pu lire ses pensées, Erik n'aurait pu dissimuler une émotion violente.

L'esprit de Charles se mit à bouillonner d'inquiétude, et de quelque chose que son esprit reconnaissait comme du désir, même si son corps ne sentait rien de tel.

"Tu sais que je ne peux pas..." Charles hésita, estima que sa phrase était suffisamment claire sans la finir. "Pas normalement. Si c'est toi qui me prends, je ne sentirai rien, je ne peux pas non plus dire si cela devrait te faire mal. As-tu... une expérience de ce genre de choses ?"

"Non. Kennedy avait des pouvoirs de super-charisme, mais c'est Emma qui l'intéressait. Il a presque réussi." Charles eut un petit rire, et Erik le considéra d'un sourcil réprobateur. "Ne t'amuse pas de ceux qui sont tombés, Charles."

"Je suis désolé. Je ne la connaissais pas bien." Il y eut un silence pesant, que Charles se força à briser. "Que veux-tu faire, alors ?"

"Pourquoi est-ce à moi de répondre ?"

"Je serai dans ta tête ! J'apprécierai ce que tu apprécieras."

"Techniquement, tu seras dans ma tête et tu pourras me faire aimer ce que tu voudras."

"Je n'ai pas l'intention..."

Il n'avait jamais voulu modifier son esprit. Même quand il avait pensé le faire - pour sauver des vies, rien d'autre ne valait cela - cela n'aurait pas été une supériorité ou une victoire. Il y avait une raison pour laquelle il avait aimé être dans sa tête, et...

Juste encore une fois. Il fut surpris par l'excitation derrière son apparence irritée - mais il en était probablement de même pour lui. Ils avaient appris à cacher leurs sentiments.

Mais les pensées précises étaient bien plus troublantes encore - et, là aussi, plus complexes que ce qu'il aurait imaginé.

Il lui suffirait de le vouloir pour me faire oublier qui je suis. Et pourtant, je trouve encore que son pouvoir est tentant. Est-ce lui qui me fait penser cela ? Non, certainement, pas, il pourrait me faire tomber à genoux, il pourrait faire en sorte que je ne me pose pas la question. Que vas-tu faire, Charles ?

"Est-ce que que tu veux ?" demanda Charles. "Oublier un instant ?" Mais temporairement, et sans qu'il en soit de sa faute ?

"C'est toi le drogué, pas moi." riposta Erik. "Tu pourrais même me rendre heureux, n'est-ce pas ? C'est abject." Charles aurait pu en être offensé s'il n'était pas dans sa tête, s'il ne pouvait pas sentir l'embrasement de désir et d'effroi ; et oui, il pouvait comprendre cela.

Le plus difficile à saisir était à quel point Erik voulait cela, et à quel point il s'agissait de fantasmes et de bravade.

"Je n'irai pas si loin." dit Charles.

Entrant dans l'esprit d'Erik, y trouvant un nuage de désir tendu, il apaisa la tension, la faisant passer au second plan ; lentement, et de façon à ce qu'Erik puisse distinguer son influence, la séparer de son propre esprit ; mieux que pouvait le faire, par exemple, l'alcool.

flo_nelja
Jul. 16th, 2014 03:43 pm (UTC)
[Fic] X-men Days of Future Past - Aliens made them do it - R - Le message - 5/6
Il n'avait jamais utilisé son pouvoir de cette façon. Il ne se doutait pas que cela pouvait être si intime, si saisissant. Erik laissa échapper un soupir. Charles pouvait ressentir son désir s'éclaircir et croître. Il prit un instant le contrôle de son corps, lui fit faire quelque pas dans sa direction, mettre un genou à terre. Puis il lui rendit la complète liberté de ses mouvements, avant de toucher sa joue.

"Est-ce acceptable pour toi ?" demanda Charles. Il avait certainement un problème avec la façon d'exprimer ses émotions, s'il parlait avec le vocabulaire d'un notaire et les intonations d'une collégienne. Il pouvait bien trouver un juste milieu, certainement ?

"Très acceptable." répondit Erik d'une voix rauque et sensuelle.

"Veux-tu que nous nous embrassions ?" proposa Charles.

Erik, toujours un genou à terre, eut un sourire provocateur. "Peux-tu m'y forcer ?"

Il le pouvait certainement.

Charles se laissa un instant aller à la pure sensualité des caresses de leurs lèvres et de leurs langues. Puis, vérifiant une fois de plus dans l'esprit d'Erik qu'il ne se sentait pas forcé, il fut pris dans un tourbillon ardent, un désir qui n'était pas le sien, mais qui aurait pu l'être, s'il se laissait simplement aller.

Il gémit et embrassa Erik plus fort, caressant ses épaules de ses mains, à travers la chemise d'abord, puis ouvrant les boutons pour toucher la peau. Erik en fit de même avec la sienne, et bientôt, leurs vêtements se retrouvèrent à terre, en tas. Ses mains caressaient son torse, y faisant naître des traînées de flamme. Il avait cessé de l'embrasser pour lui sucer le cou. Charles sentit une érection lui lancer le ventre...

C'est à ce moment seulement qu'il réalisa ce qu'ils étaient en train de faire - ce qu'il était en train de faire - à ressentir les sentiments d'Erik, et lui laisser ressentir les siens, et ne plus savoir distinguer leurs esprits et leurs corps. Sa... stimulation des désirs d'Erik avait créé une bouche de rétroaction qui menaçait de les emporter tous les deux.

Charles rompit le lien mental. Ils se regardèrent, chacun soudain très conscient de son corps, mais toujours haletants, avides l'un de l'autre. Ils n'avaient rien perdu. Et sa main pressait toujours le sexe d'Erik à travers son pantalon.

"Que s'est-il passé ?" demanda Erik. Même sans télépathie, Charles comprit cela comme : pourquoi t'es-tu arrêté ?

"J'avais besoin d'être seul avec mes pensées." répondit Charles. Puis, comme cela pouvait sembler blessant, il reprit. "Et maintenant que c'est fait, ouvre ton pantalon, mon cher."

Erik s'exécuta, contraint, mais vibrant de l'être. Il se pencha vers Xavier, s'inquiétant seulement. "Cela compte-t-il comme du sexe ?"

"Certainement, quand c'est bien fait." répondit Charles avec un clin d'oeil, surpris de sa propre audace.

Il caressa doucement du doigt la zone la plus sensible, et réfléchit dans son esprit le plaisir d'Erik. Il lui transmit, de même, la chaleur contre ses doigts, la senteur musquée qu'il ne remarquait certainement plus, un écho lointain de ses sentiments.

Il savait comment agissait la boucle de rétroaction maintenant ; il pouvait l'utiliser et la maintenir dans certaines limites. Pressant plus fermement, mais toujours avec précision, il s'imprégna du plaisir que cela procurait à Erik. Il pouvait tenter d'être doux, mais cela vint comme un choc.

Il eut un sourire qui mêlait l'extase, la nervosité, une envie de rassurer sans doute.

"Est-ce bon ?" demanda-t-il.

"Un peu plus que bon." répondit Erik, haletant. Il le fixa d'un air de défi, sans animosité, presque joueur. "Tu peux faire mieux, je pense."

Charles se laissa provoquer, et lui envoya directement un éclair de plaisir et d'envie dans le cerveau, en même temps qu'il intensifiait les caresses sur son sexe. Il fut récompensé par un gémissement incontrôlé et frustré de l'être. Erik, tremblant, appuya sa tête contre l'épaule de Charles. Malgré l'intimité de leur situation, il ne voulut pas regarder s'il s'agissait de garder son équilibre ou de tendresse.
flo_nelja
Jul. 16th, 2014 03:45 pm (UTC)
[Fic] X-men Days of Future Past - Aliens made them do it - R - Le message - 6/6
Mais, peu à peu, il laissa se mêler leurs esprits jusqu'à partager tout, le plaisir des terminaisons nerveuses ardentes et de l'intimité physique, l'excitation de leurs corps, de leurs esprits, et celle tout artificielle de la surexcitation psychique, le plaisir du contrôle et celui d'être contrôlé. Le plus difficile devint de ne pas se laisser aller, de ne pas se perdre à partager son esprit entier. Il était trop tard pour cela ; ou trop tôt.

L'orgasme d'Erik les submergea, éclatant et âpre à la fois ; Charles laissa le lien télépathique se rompre, pour les protéger, peut-être devant un risque de surcharge psychique, peut-être devant les sentiments de regret qui risquaient de naître une fois que tout serait fini. Chacun en aurait bien assez avec les siens.

Charles reprit conscience de la réalité. Erik se releva, s'éloignant de lui, un signe sombre, même si cela était nécessaire pour qu'Erik puisse refermer son pantalon, pour que Charles puisse prendre un mouchoir dans sa poche et essuyer ce qui avait besoin de l'être.

"C'était..." dit Erik d'un ton hésitant.

"Pas si mal." compléta Xavier, sans oser être totalement sincère, en espérant qu'une litote pourrait transmettre au moins une part de son opinion.

Erik hocha la tête. "Je me demande encore quel était l'objectif de cette demande."

"Peut-être juste pour nous faire communiquer ?" suggéra Charles.

"Si c'était le cas, ils auraient dû inviter Mystique aussi. Pourquoi pas, après tout ?"

Charles lança un regard horrifié, avant de voir Erik sourire ; cela avait été une plaisanterie, et il rit aussi.

"Je regrette ce que je lui ai fait." C'était ce qui se rapprochait le plus d'excuses, pour Erik, même s'il pouvait très bien n'avoir de regrets que pour la façon dont il avait laissé son sang se répandre. Charles était de trop bonne humeur pour approfondir la question.

"Nous avons bien besoin de nous disputer sur autre chose que sur le problème mutant, après tout." continua Charles.

"Les humains sont le problème." corrigea Erik presque automatiquement.

"Exactement ce que je voulais dire."

Ce genre de conversation avait le don pour faire oublier l'idée qu'ils avaient eu des relations sexuelles à la suite d'une lettre anonyme il y a quelques instants seulement. Charles n'aurait pu dire si c'était une bonne ou une mauvaise chose.

Erik soupira. "N'auraient-ils pas pu nous donner quelqu'un à tuer, plutôt ? Cela aurait fait le même usage !" Cette fois-ci, Charles ne risqua pas de le prendre au sérieux.

"A une autre fois ? Peut-être ?" hasarda-t-il.

"J'ignore tout des circonstances, mais j'ai dans l'idée que nous ne serons pas aisément débarrassés l'un de l'autre. Et je devrais..."

Il hésita. Charles attendit.

"Non, rien." Charles surmonta aisément la tentation de savoir. Si c'était important, Erik finirait par le dire. Probablement. Cela ne valait pas la peine de l'inquiéter en ne respectant pas son intimité pour les petites choses.

Après cela, les adieux étaient effectivement dits. Pendant le bref temps que prit Magneto pour sortir, pour s'envoler sur la vague des ondes magnétiques, ils ne se parlèrent plus. ils essayèrent même, sans succès, de ne pas se regarder.

Charles essaya de ne pas formuler trop de voeux pour la prochaine fois.
jainas
Jul. 19th, 2014 11:45 am (UTC)
Re: [Fic] X-men Days of Future Past - Aliens made them do it - R - Le message - 6/6
Hiiiiii ! Wolverine made them do it... >______<
J'adore, c'est exactement ce que j'aurais pu imaginer à partir de ce point de départ, pauvre Logan, cette scène dans X-men First Class était décidément prémonitoire... :D
J'aime beaucoup les moint de vue et la manière dont tu écris les voix intérieures, tout ne se résout pas comme par magie, il y a de la tension et du ressentiment des deux côtés, des incompréhensions... mais ça les force à communiquer, et leur permet de se retrouver - ou de se trouver, peut-être....
J'adore. <3 Merci mille fois. :)
(Et maintenant je me sauve parce que je vais rater mon train...)
flo_nelja
Jul. 20th, 2014 03:42 pm (UTC)
Re: [Fic] X-men Days of Future Past - Aliens made them do it - R - Le message - 6/6
Ha ha, je n'ai même pas pensé à mentionner cette scène dans X-men First Class, et pourtant, tu as raison, c'est frappant.
(Même si Wolverine soulignera certainement que ce n'était pas son idée :-) )

En tout cas, je suis contente de t'avoir fait plaisir !
marryblack
Aug. 31st, 2014 07:01 pm (UTC)
[Fic] - Les 3 mousquetaires (BBC) - BDSM - Punition - 1/4
(Bon, alors j'ai 10000 ans de retard là-dessus mais déjà il est bien plus long que prévu, et y'a eu les vacances au milieu, mais je voulais le terminer alors zut, le voilà!)
(aussi je suis pas bien sûr du fandom mais je dirais que c'est le BBC-verse rien que pour la façon de parler, j'avais pas la foi de reproduire le langage du bouquin xD)

D'Artagnan tira une nouvelle fois sur les liens qui lui entravaient les poignets. Les cordes étaient serrées et ses muscles fatigués. Il était là depuis plusieurs heures, et ses bras s'étaient engourdis, à force d'être tendus. Il ne savait pas vraiment depuis combien de temps ils l'avaient attaché dans cette cave, quand il avait été assommé, le soleil n'était pas levé, et depuis, il était dans cette cave aveugle, sans aucune notion du temps qui passe.

Il grogna à nouveau en tirant sur la corde, tentant de calmer un moment ses épaules qui se plaignaient d'être tendues vers le plafond depuis si longtemps, et son gardien lui lança un sourire goguenard depuis son tabouret, mâchonnant une cuisse de poulet. D'Artagnan lui répondit par un sourire de son cru. Il ne lui ferait pas le plaisir de se plaindre, ni de supplier. Au pire il lui demanderait d'aller se soulager quand le garde commencerait à somnoler.

Mais il n'eut pas le temps de mettre son plan à exécution. La porte de la cave s'était entrouverte dans un grincement, sans que personne n'entre dans la pièce. Le garde avait échangé un regard avec son prisonnier, qui avait haussé les épaules (ou du moins fait du mieux qu'il pouvait avec les bras en l'air). L'homme avait appelé, s'était penché du mieux qu'il pouvait vers la porte, mais ne pouvait apparemment rien voir. Alors il s'était levé pour aller voir, avait passé la porte, et D'Artagnan avait entendu un bruit sourd et un grognement, puis le bruit mou d'un corps qui s'écroule au sol.

Le jeune gascon se redressa légèrement, l'œil sur la porte. Son regard s'éclaira quand Athos pénétra dans la petite cave, tirant le garde inconscient par le col. Il referma la porte derrière lui et s'affaira à attacher le garde consciencieusement, sans regarder son jeune ami. Ce ne fut que quand le ravisseur fut correctement attaché et bâillonné, et le loquet de la porte tiré qu'il se tourna enfin vers le jeune gascon. D'Artagnan, qui avait le sourire aux lèvres depuis que son ami était entré, le perdit instantanément en voyant son regard.

Oui, évidemment, à bien y repenser, Athos n'avait strictement aucune raison d'être heureux voire même soulagé de le retrouver. Il lui avait expressément dit de ne pas se lancer à la poursuite des hommes qui avaient tenté l'attentat contre le roi, d'attendre qu'au moins Aramis et Porthos reviennent de province, et au mieux de pouvoir lancer à leur trousses une bonne partie des mousquetaires du roi. Ces hommes étaient dangereux, et bien organisés, et D'Artagnan, obéissant à ses instincts au lieu des ordres et de la raison d'Athos, en avait fait l'amère expérience, alors qu'il prenait quelques heures de sommeil dans une auberge sur la route.

Les yeux clairs du plus vieux lui lançaient des éclairs alors qu'il s'approcha de lui, dans la pénombre donnée par l'unique lanterne qui brûlait toujours près du garde évanoui, et D'Artagnan se sentit soudainement terriblement conscient de ne rien porter d'autre que ses culottes et une chemise. Ses ravisseurs auraient pu lui laisser le temps de passer quelque chose de plus décent, ou au moins des bottes, mais non. Rustres. Le jeune gascon lança un sourire contrit à son aîné, tentant de le faire revenir à une attitude plus conciliante, ce qui avec Athos était équivalent à tenter de mener un baudet à l'abattoir.

Athos le regarda dans les yeux, silencieusement, un long moment, et D'Artagnan se retenait de détourner les yeux, ou des se dandiner au bout de sa corde. S'il n'avait pas été attaché ainsi, il serait sans doute parti en courant, pour échapper à ce regard terrifiant. De longues minutes s'écoulèrent, jusqu'à ce le mousquetaire finisse par faire deux pas vers lui et attraper fermement son menton.
marryblack
Aug. 31st, 2014 07:01 pm (UTC)
Re: [Fic] - Les 3 mousquetaires (BBC) - BDSM - Punition - 2/4
"Fier de vous, Monsieur le garde des Essarts? Je t'avais ordonné d'attendre le retour d'Aramis et Porthos! Mr De Tréville avait prévu d'envoyer des hommes, il n'avait pas besoin de l'initiative de Monsieur D'Artagnan! Grace à toi la plupart se sont enfuis…"

D'Artagnan baissa les yeux sur ses pieds, les joues brûlantes de honte. Il avait désobéi à un ordre direct d'un haut gradé, d'une autre compagnie, certes, et son ami, certes, mais un ordre tout de même. Athos lâcha son menton et poussa un soupir exaspéré en faisant deux pas en arrière. Il s'appuya contre le mur et se mura dans un habituel silence, les yeux sur la porte en face. D'Artagnan ne pouvait que comprendre la colère du plus vieux, qui s'était sans doute inquiété pour lui, à entendre sa respiration un rien plus haché qu'à l'ordinaire, mais il craignait que tout ce qu'il pourrait dire ne fasse qu'attiser la colère d'Athos.

"Je suis désolé…"

Finit-il par lâcher, à mi-voix, le regard toujours fixé sur ses orteils glacés d'être à même la terre depuis des heures. Athos ne répondit rien, il se contenta d'émettre une sorte de grognement, sans tourner le regard vers lui. Le jeune homme remua un peu, d'un pied sur l'autre, mais ne put supporter le silence que lui imposait son ami plus longtemps.

"J'aurais dû t'écouter, ou trouver un moyen, partir tout seul était dangereux, mais on ne pouvait les laisser filer, ils auraient disparu dans la nature. Je suis désolé, je ne désobéirais plus… pardonne-moi?"

Un petit sourire suppliant alors qu'Athos tournait légèrement le regard vers lui, ne répondant que par un autre grognement. Décidemment.

"Détache-moi au moins? Je promets de ne plus discuter tes paroles. Pour la journée."

"Non. Au moins ainsi tu ne remue pas autour de moi comme les mouches autour de mon cheval. Si seulement ils avaient eu l'esprit de te bâillonner en plus, je leur aurais sans doute offert une bouteille."

D'Artagnan se mordit la lèvre pour ne pas répondre, connaissant Athos, s'il l'énervait suffisamment il était bien capable de le laisser croupir dans cette cave le restant de la journée. Alors il baissa à nouveau les yeux, contrit, pendant que son aîné tournait à nouveau les yeux vers lui. Même sans le voir, le jeune gascon pouvait sentir ses yeux clairs sur lui, tout le poids de son agacement. Il sentait ses joues se mettre à chauffer au moment où il entendit, presque dans un murmure, ou un grognement, plutôt

"Je devrais te bâtonner pour ça…"

Pendant un instant, D'Artagnan ne sut pas vraiment si c'était une pensée en l'air, quelque chose qu'il ne mettrait pas en application, ou juste une réflexion sur l'absence de canes dans cette cave pour correctement le corriger. Il fut vite rassuré sur le sens premier de sa phrase quand Athos commença à arpenter la pièce en regardant partout autour de lui, visiblement pour trouver un accessoire adéquat. Heureusement pour lui, la cave était vide, ou presque, sauf s'il voulait le frapper avec un tabouret ou un os de poulet.
marryblack
Aug. 31st, 2014 07:02 pm (UTC)
Re: [Fic] - Les 3 mousquetaires (BBC) - BDSM - Punition - 3/4
Un nouveau soupir contrarié résonna dans la pièce, et Athos revint vers lui, sortant la petite dague de derrière son dos. La chance était avec D'Artagnan, il allait enfin le libérer. Et s'il pouvait retrouver des vêtements, ça l'arrangerait aussi grandement. Malheureusement, son espoir fut vite éteint, puisque l'autre homme ne leva pas les mains pour trancher les cordes qui lui enserraient les poignets au-dessus de la tête, mais vint trancher la ceinture qui maintenait ses culottes à sa taille.

Le tissu tomba à ses pieds et le jeune homme sentit ses joues rougir instantanément quand l'air frais du souterrain souffla sur ses jambes nues. Il tenta de serrer les jambes, de manière à ce que sa chemise le cache un minimum. Il n'était pas spécialement pudique, en temps normal, et s'était d'ailleurs montré nu devant des camarades mousquetaires –incluant Aramis et Porthos- plusieurs fois.

Mais là, c'était différent. Il était totalement à la merci d'Athos, offert à ses yeux et, d'après ce qui se profilait, à ses mains. Sa respiration s'était faite un peu plus courte, et il ne levait pas les yeux pour voir ce que faisait Athos. Il entendait juste le bruit de ses armes, ses ceintures et ses épaulettes qui tombaient au sol, sans doute accompagnés de ses gants.

"Estime-toi heureux de n'avoir que mes mains à supporter. Et rappelle-toi bien que malgré l'amour que je te porte, je suis toujours ton supérieur, Mr le garde des Essarts, et mes ordres sont faits pour être entendus et obéis."

Le jeune homme ravala difficilement sa salive. A vrai dire, il aurait peut-être préféré une rossée "classique". Au moins avec un bâton, ce serait plus douloureux, évidemment, mais aussi moins personnel. Il aurait pu oublier que c'était Athos qui le bâtonnait. La punition ne resterait qu'une punition. A ce moment, quand la première claque résonna dans la pièce vide, il ne pouvait oublier que c'était Athos, ses mains sur sa peau…

La respiration du jeune homme s’était faite plus rapide et il se mordait la joue pour ne pas faire un bruit alors que les claques tombaient sur sa peau nue, dans un rythme lent et régulier. Il ne voulait pas donner à Athos la satisfaction de crier. Il acceptait sa punition, il avait désobéi à un ordre direct d'un supérieur, un mousquetaire qui plus est, mais en son cœur il savait qu'il avait fait le bon choix, et son seul regret était d'avoir inquiété son ami. Alors il serrait les dents, recevait la brûlure de chaque fessée avec dignité. Il sentait sa main tomber avec précision à chaque fois, certain quelque part qu'il pourrait reconnaitre les mains d'Athos à n'importe quelles autres. Elles étaient larges et calleuses, elles frappaient fort, et pourtant, D'Artagnan les savaient capable de tant de douceur. Malgré l'engourdissement, la morsure de chaque coup, il les sentait douces et chaudes, et chaque fois qu'elles le touchaient, un doux frisson montait dans son ventre, pour ne laisser que le vide, le froid et la douleur quand elles le quittaient.

Au bout d'une dizaine de coups, peut-être, le jeune homme réalisa que son cœur battait la chamade à ses oreilles, couvrant même la respiration sourde de l'autre homme, le claquement de sa main. Il réalisa à peine une seconde plus tard son érection. Il sentit ses joues se mettre à chauffer et serra un peu plus les cuisses pour tenter de se cacher, priant qu'Athos ne se rende compte de rien et termine rapidement ce qu'il avait commencé. Il ne savait pas exactement pourquoi, mais chaque fois que la main d'Athos entrait en contact avec sa peau, il se mettait à haleter un peu plus, et la douleur n'avait rien à voir à l'affaire.
marryblack
Aug. 31st, 2014 07:02 pm (UTC)
Re: [Fic] - Les 3 mousquetaires (BBC) - BDSM - Punition - 4/4
Evidemment, il y avait peut-être du fait que c'était Athos, seul avec lui, que c'était ses mains qui les touchaient et non un bâton. Il s'était demandé une fois ou deux si l'amour qu'il ressentait pour son ainé, l'amour du cœur, avait quelque chose à voir avec l'amour du corps qu'il pouvait ressentir pour Constance, ou Milady… quelques fois, les sentiments s'étaient quelque peu mélangés dans sa tête, et aujourd'hui, alors qu'il était à demi nu et attaché à un plafond, alors qu'Athos lui administrait une sérieuse punition, il savait.

Le jeune homme se mordait la lèvre pour ne pas gémir, ni crier, alors que le plaisir surpassait la douleur en lui, et soudain, plus rien. Ses oreilles bourdonnaient et sa respiration était bien trop forte dans le silence revenu dans la cave. La peau de son arrière train le brûlait, il avait les larmes aux yeux, et pourtant, quelque part, il mourrait d'envie qu'Athos le touche à nouveau, même si c'était pour encore le frapper. Il ne put retenir un léger soupir quand la main du plus vieux se posa à nouveau sur son fessier, doucement cette fois ci, caressant sa peau rougie un instant.

D'Artagnan n'osait pas regarder ailleurs que ses pieds, sa joue et ses lèvres devaient saigner à force d'être mordues, et il ne bougeait pas d'une oreille, trop honteux de ses réactions. Et connaissant Athos, il était bien capable de le laisser là pour se calmer. Et puis soudainement, la main brûlante qui reposait sur sa peau était dans ses cheveux, agrippant une poignée de mèches noires et tirant sa tête en arrière, et Athos était dans son dos, plaqué contre lui. Il pouvait le sentir souffler dans son cou, et là, contre ses fesses encore douloureuses, à travers ses vêtements, quelque chose de dur, au moins autant que lui. Sa voix était un peu plus rauque qu'à l'accoutumée quand il murmura à son oreille.

"Il faudra que je trouve une autre punition pour vous, Mr le garde des Essarts, celle-ci vous plait un peu trop à mon goût…"




jainas
Sep. 1st, 2014 10:26 am (UTC)
Re: [Fic] - Les 3 mousquetaires (BBC) - BDSM - Punition - 4/4
Je ne m'attendais pas à recevoir une fic sur ce post, tu as fait ma journée ! Merci beaucoup. :)
Pauvre D'Artagnan, voilà une situation doublement inconfortable... et pas forcément le bon moment pour avoir des révélations sur son orientation sexuelle. :D
J'aime aussi beaucoup comment tu écris Athos du point de vue du jeune homme, à la fois rigide et menaçant, mais aussi avec le potentiel d'une douceur et d'une familiarité (je ne suis pas sure de bien l'exprimer) qui captive D'Artagnan.
marryblack
Sep. 1st, 2014 10:39 am (UTC)
Re: [Fic] - Les 3 mousquetaires (BBC) - BDSM - Punition - 4/4
Que tu t'y attende pas ça me choque pas, ça fait terriblement longtemps que je suis dessus c'est tragique xD
D'Artagnan à la lose c'est bien connu. Et oui c'est pas forcément le meilleur moment pour découvrir des choses sur ses copains xD

et oui oui je comprend bien, c'est en gros ce que je tentais de faire passer, parce que c'est ce que je voyais de la relation Athos/D'Artagnan dans le bouquin. Il le fascine et il lui fait peur en même temps...

Bref, heureuse que ça t'ai plu ^^
( 25 comments — Leave a comment )

Latest Month

November 2017
S M T W T F S
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Tags

Powered by LiveJournal.com
Designed by Tiffany Chow