?

Log in

No account? Create an account

Previous Entry | Next Entry

Hannibal

Je disais dans mon post de meme de début d'année 2014 que mes deux attentes de fandom étaient la S3 de Sherlock, et la S2 d'Hannibal (et que j'avais nettement plus confiance en Bryan Fuller qu'en Moffat)... Mon instinct en la matière s'est révélé juste : si Sherlock s'est sans surprise excessive avéré décevant sur pas mal de points, Hannibal s'est révélé un plaisir perpétuel, et maintenant que la saison 2 s'est achevée dans un bain de sang, je peux confirmer que c'est à mes yeux un essai transformé.

Elle n'est pas parfaite bien entendu, mais je suis globalement extrêmement satisfaite de l'équilibre global de la série, de l'évolution des thèmes, engagés, du point culminant du duel intellectuel et de la résolution apportée à la fascination mutuelle entre Will et Hannibal. La série flirt avec le canon sans jamais le suivre bêtement, reprend et déplace plein d'éléments que l'on trouve dans les livres sans jamais faire un simple copier-coller... et repose bien entendu sur cette horreur à la fois gore et psychologique, mais aussi dans cet épisode sur une explosion de violence beaucoup plus physique, beaucoup plus viscérale.

On attend l'affrontement entre Jack et Hannibal depuis le début de la saison, et tout l'épisode est une montée en crescendo vers ce moment culminant de violence. Will et Hannibal se préparent à s'enfuir ensemble pour une vie de "murder husbands" en cavale (franchement, l'année dernière quand je voyais des fics sur ce thème je ne pouvait m'empêcher de penser qu'elles allaient vraiment loin et qu'une telle évolution chez Will n'était pas possible, comme quoi), brûlent les notes d'Hannibal sur ses patient et Will (de vrais romans,on sait à quoi Hannibal passe ses soirées quand il n'est pas en train de tuer quelqu'un, de le cuisiner ou de se culturer... Je me demande s'il a quoi que ce soit de compromettant dans ses carnets de note, ou si elles sont écrites en code...), chacun prépare ses dernières volontés, le piège est prêt à se refermer... Et puis tout explose.

Je parlais dans mon post précédent sur le sujet de l'utilisation des tropes de la romance, et le dernier épisode de la saison en joue un nouveau à fond : la rupture qui se passe très mal.
On se rend compte que Will a bien mieux réussit qu'on ne le pensait, et que si Hannibal a réussi à le prendre dans ses rets et à lui faire en partie accepter l'ombre qui dormait en lui et le potentiel meurtrier qu'il voyait chez Will depuis le début, celui-çi l'a également attrapé en retour, et que même conscient de la manipulation, Hannibal s'est lui aussi laisser pendre par le mirage d'un esprit semblable au sien, une sorte d'égal qui le verrait pour ce qu'il est et rendrait sa vie de tueur psychopathe bien moins solitaire. Et quand il se rend compte que Will ne le suivra pas, que même malgré ce qu'ils ont partagé, malgré ce qu'Hannibal lui a montré, son plan reste de le livrer... Dire qu'il ne le prend pas bien est un euphémisme.
Dans le cas d'une rupture inamicale ou de la trahison d'un proche, la plupart des gens réagiraient en jetant les affaires de l'autre par la fenêtre, ou éventuellement en détruisant les objets symbolique de leur relation en leur possession... Hannibal lui saute directement à la case "bain de sang" et détruit donc tous les gens auxquels Will tient. Jack était un dommage collatéral inévitable (du point de vue d'Hannibal), de même qu'Alana (même si je pense qu'il aurait honnêtement préféré la laisser indemne et que si elle s'était retirée comme il le lui a poliment demandé, il l'aurait sans doute laissée partir....)
Mais poignarder Will puis tuer Abigail n'a rien à voir avec cela. Poignarder Will n'est pas seulement de l'auto-défense comme le récit de la scène avec le fameux couteau à linoléum dans les livres le laisse supposer, c'est un acte intime, une étreinte pendant laquelle Hannibal révèle à quel point il se sent trahi. Et abattre Abigail est de la vengeance pure, peut être pour la première fois depuis le début de la série : Hannibal ne tue pas pour se défendre, ou parce qu'elle a été impolie, ou parce qu'elle en sait trop sur lui... Non, il la tue uniquement parce que le fait qu'il l'avait épargnée était un "cadeau" qu'il réservait à Will et qu'il s'était malgré lui laissé séduire par l'image de leur petite "famille" de tueurs en vadrouille... et que Will a détruit cet espoir. Il l'égorge très délibérément sous les yeux de Will parce que ce dernier ne mérite pas ce cadeau : pour se venger de lui et le faire souffrir dans une application très personnelle du "oeil pour œil, dent pour dent". C'est une rétribution qui dans l'esprit égocentré d'Hannibal égale le coup que Will lui a porté... Et cette rétribution obtenue, il peut considérer qu'ils sont de nouveau à égalité et donner son pardon, grand seigneur...

Je trouve que le coup de théâtre qu'est la survie d'Abigail n'a pas été très bien géré : on a a peine le temps de s'en rendre compte qu'elle est en vie qu'elle défenestre Alana, et elle n'a que quelques lignes de dialogue avant qu'Hannibal ne décide de la tuer pour donner une leçon à Will. Elle était présente dans les épisodes précédents dans les discussions entre Hannibal et Will, mais il n’empêche que c'est une fin décevante pour l'arc du personnage.
Elle est réduite au rôle symbolique d'enfant dans l'unité familiale artificielle représentée par Will et Hannibal. C'est un thème central pour elle, qui a été très largement exploité et amené dès la saison 1, mais cette réduction est dommage, même si on devine qu'Hannibal a dû faire à fond son numéro de manipulation psychologique, on n'a pas le temps de deviner ce qu'il a pu lui faire subir ; et toute l'évolution d'Abigail vis à vis du fantôme de son père est totalement oublié pour ne faire d'elle que l'agneau sacrificiel, le symbole de la destruction irréparable de cette "famille" potentielle qu'Hannibal se projetait avec Will.
Certains éléments peuvent faire penser que Will aurait peut-être laissé partir Hannibal et maintiennent l’ambiguïté, notamment avec son coup de téléphone pour le prévenir "qu'ils savent", alors qu'à ce point de plan, quand le piège est sur le point de se refermer, il aurait été plus stratégique de le laisser dans l'ignorance. Mais tout cela n'a plus d'importance une fois qu'Hannibal tue Abigail, leur enfant. Hannibal peut bien dire qu'il pardonne la trahison (ce qui est évidement ridicule, car le système de valeur est faussé depuis le début), Will ne pourra pas lui pardonner cela.
Je comprend avoir voulu utiliser ce symbole fort de l'infanticide en tant que punition et destruction de tout futur potentiel, mais l'effacement du personnage d'Abigail sous le symbole est vraiment le point que je trouve le plus dommage dans ce dénouement.

Will est donc dans un sale état (même si je ne doute pas qu'il survive), Abigail cette fois définitivement morte, Jack se vide de son sang dans le garde-manger d'Hannibal (oh, l'ironie), et Alana a fait une chute du premier étage sur le marbre du perron d'Hannibal... et ce dernier est donc en cavale, en route pour la France.
J'ai troe dernier plan, qui révèle qu'il est accompagné de Bedelia du Maurier est un coup de génie sur plusieurs points. Il remet en question tout ce qu'on a vu depuis le début des relations entre Hannibal et sa psy. On pensait qu'elle était un de ses projets échoué, qui s'était rendu compte de sa vrai nature et avait eu le bon sens de prendre le large... L'a-t-il rattrapé et fini le travail ? Etait-elle à sa botte depuis le début (nottament quand elle va "témoigner" au FBI sans pour autant leur apprendre quoi que ce soit d'intéressant). Ont-ils tué son patient ensemble ? Ou, plus intéressant, était-elle son maître à penser sur certains aspects ? On sait qu'elle a été son mentor et on devine en saison 1 qu'Hannibal a en partie basé sa "people suit" et peut-être même certains aspects de sa persona de psychiatre sur elle... mais du coup la possibilité existe qu'il se soit inspiré d'autre choses en elle, et qu'elle soit loin d'être aussi innocente et manipulée par lui que ce que l'on a pu croire jusque là.

Je veux la saison 6 !!!!!!!!

Et puis pour le fun, parce que le crack dans ce fandom est une chose de toute beauté :


- Un post de recs rassemblé par goldenusagi sur des captures d'écrans sous-titrées ou retravaillées hilarantes sur Tumblr.



- Une bande annonce coréenne absolument terrifiante.
Vous vous souvenez des bandes annonce Coréenes de Sherlock en mode romance à l'eau de rose ? Celle-ci les enterre toutes et danse sur leur tombe.
Ce montage ! Cette musique ! Ces images hors contexte ! Cette intonation de voix du commentateur ! Ces petites animations kitchissimes !
Je ne me remet pas des petits cœurs dans les yeux de Wil alors qu'il est en train de faire une crise de fièvre encéphalique violente...



Et évolution des temps, je remplacerais bien mon avatar Joker par un avatar Hannibal, potentiellement avec un jeu de mot sur le cannibalisme dedans, mais je n'ai pour l'instant rien trouvé qui me tente totalement.

This entry was originally posted at http://jainas.dreamwidth.org/145165.html. Please comment there using OpenID.

Comments

( 2 comments — Leave a comment )
andersandrew
May. 29th, 2014 03:11 pm (UTC)
Je n'ai pas lu la majorité du post, parce qu'il me reste encore quelques épisodes à rattraper, mais j'ai regardé la bande annonce en coréen, et elle est vraiment à mourir de rire ^^ les petits coeurs ! la main de Will se posant sur la main de...et hop super transition sur Hannibal pour qu'on croit que c'était sa main !
J'aurais donné cher pour savoir ce qu'il y avait dans la bulle dans le passage d'Alana dans le lit d'Hannibal (genre elle est en train de dire "ça te dirait un petit threesome ?")
BREF, c'était hilarant !
_profiterole_
May. 29th, 2014 03:27 pm (UTC)
OH MON DIEU ! La bande annonce coréenne est juste épique. Et je ne regarde même pas la série.
( 2 comments — Leave a comment )

Latest Month

November 2017
S M T W T F S
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Tags

Powered by LiveJournal.com
Designed by Tiffany Chow